Cette année là, j'étais partie en vacances à Lyon, chez un ami handicapé.

On a passé de bonnes vacances, mais il n'acceptait pas son handicap et pétait parfois des plombs.

Quand nous allions à Lyon, il s'imaginait que tout le monde le regardait et il pouvait taper des crises.

Au bout de deux semaines, j'ai craqué. On s'était disputé et pour supporter, j'avais pris deux Valium.

Je n'en pouvais tellement plus que j'ai fait mes bagages, pour rentrer chez moi.

J'ai pris l’autoroute et je me suis endormie au volant au niveau d'un péage, prés de Paris, a cause du Valium.

La encore, je n'ai pas fait comme tout le monde, j'ai inventé la troisième file.

Je me suis encastrée sévère, dans le parpaing central, du péage.

Le moteur de la voiture a été complètement détruit sous la force d' l'impact. Et là encore, en ce qui me concerne, pas un ongle de cassé.

Le plus important est que je n'ai emporté personne, avec moi.

Je me suis retrouvée à l'hôpital et ma mère est venue me chercher